Marche d’orientation

Qu’est-ce que la marche d’orientation ? Tout simplement une marche, pendant laquelle on est amené à s’orienter avec une carte et une boussole. En effet, il est essentiel pour les randonneurs de savoir se repérer pour arriver à leur destination. En particulier lorsqu’ils partent sans guide expérimenté ! Evidemment, les GPS de randonnée peuvent faciliter la tâche, mais beaucoup de marcheurs n’en veulent pas en raison de leur coût, ou de leur utilisation un peu complexe. De plus, cela n’exclut pas l’utilisation de la carte topographique du secteur et d’une boussole.

C’est pourquoi le Club Vosgien propose des marches d’orientation pour apprendre :

  • à lire une carte (repérer les sentiers, balisés ou non, les chemins forestiers et leur praticabilité, les lignes de coupe, etc…)
  • à s’orienter avec une boussole
  • à se servir d’un podomètre et d’un altimètre : explication des principes de fonctionnement.

Après la partie théorique, nous organisons des sorties pratiques sur le terrain, un peu comme des jeux de pistes.

Par ailleurs, des concours sont organisés (pour tous les niveaux : débutants, confirmés et élites) et permettent à tous de progresser. Le principe consiste à suivre un itinéraire tracé sur une carte de randonnée, et à savoir repérer les différents points de contrôle répartis sur cet itinéraire, en respectant la vitesse de marche indiquée. Cette activité ludique est particulièrement appréciée par les enfants qui y participent avec leurs parents et apprennent ainsi à évoluer dans la nature. La marche d’orientation, c’est une activité idéale pour les familles !

Consultez notre calendrier pour connaître les dates des marches d’orientation.

 

Azimuts et comptage de pas au programme

Exemple d'une marche d'orientation à Fulleren (25 mars 2018)

Baptiste, 17 ans, était petit lorsque ses parents l’ont initié à la marche d’orientation. Il aime son côté ludique. En effet, c’est un jeu de pistes puisqu’il faut trouver toutes les balises le plus rapidement possible. Pas de rébus, mais une carte topographique des lieux au 1/25000. Alors savoir lire une carte, manier la boussole, déterminer un azimut pour trouver les balises, ça le branche.

Atteindre ses objectifs

Bien sûr, Baptiste sait combien de pas il fait en 100 m, et s’en sert pour atteindre les objectifs. Parti en individuel à une marche d’orientation, il s’est débrouillé comme un chef. Il a fait le parcours seul en trouvant toutes les balises dans l’ordre en 2 h 29 (3 h étant le temps maximum imparti) !

Sa soeur Marylise, 14 ans, fait également de la marche d’orientation depuis qu’elle est petite. Elle aussi aime le côté « jeu de piste » de la sortie. Et aujourd’hui, elle est capitaine de notre groupe. « C’est vraiment plus ludique qu’une randonnée classique ». Allez, on y va, boussole et carte en main : « C’est par ici ». 

Marche d’orientation ou randonnée classique ?

Mais que préfère-t-elle ? Une marche d’orientation ou une rando classique ? Eh bien, pour Marylise, randonner dans les Alpes et voir un panorama somptueux devant elle, ça la séduit aussi. Alors finalement, elle avoue que les deux types de balades lui plaisent. Oui, on a bien compris, il est parfois difficile de faire un choix, et comme la famille aime être dans la nature, c’est facile de suivre le mouvement !

Aline, la petite soeur de Baptiste et Marylise, a 10 ans. Elle est souriante, mais râle de temps en temps pendant la marche d’orientation. « On est où ? » et « On va où maintenant ? » sont des questions récurrentes chez elle. Et une fois qu’elle a le nez sur la carte et que ses parents lui expliquent pourquoi on a suivi telle direction, elle comprend.

Intérêt communicatif

Mais oui, l’intérêt naît chez Aline parce que l’aisance de ses frère et soeur lui donne du courage pour continuer. Et bien sûr, ses parents savent lui expliquer comment lire une carte et s’orienter. A l’arrivée, elle répond avec un grand sourire et sans ambiguïté que cette marche d’orientation lui a plu. Bon, contente d’arriver quand même !